Cadre de Gestion Environnementale et Sociale du projet

OBJECTIFS DU CGES

Le Cadre de Gestion Environnementale et Sociale (CGES) vise à instituer un processus fiable et effectif de prise en compte de la dimension environnementale et sociale lors de la planification, l’exécution et la gestion des sous-projets du projet de remise à niveau des réseaux de transport d’électricité et réforme du secteur. Ses objectifs spécifiques sont les suivants :

  • s’assurer que les potentiels impacts environnementaux et sociaux des sous-projets à développer dans le cadre du renforcement du réseau national de transport d’énergie électrique sont identifiés, évalués et des mesures d’atténuation et de suivi avec les coûts sont proposées et mises en œuvre par des entreprises qualifiées et les parties prenantes majeures à l’échelle locale et nationale;
  • appuyer la mise en place et de la SONATREL qui est encore à un état embryonnaire dans le développement de sa fonction Environnement, Social et Sécurité.

BREVE DESCRIPTION DES ACTIVITES DU PROJET

Le projet objet de ce CGES comprend trois (03) principales composantes à savoir (i) l’établissement et opérationnalisation de la SONATREL (ii) le renforcement du réseau public de transport (iii) l’appui à la gestion du projet et le renforcement des capacités. Le projet devra par conséquent entreprendre les activités suivantes :

  • Création d’infrastructures (lignes 225 kV et 90 kV ; postes), renforcement des ouvrages (postes) et reconstruction des ouvrages (lignes/postes) au niveau des différents réseaux interconnectés (Sud, Nord et Est); construction des voies d’accès;
  • Construction d’un atelier de réparation des transformateurs Haute Tension Basse (HTB) ;
  • Etablissement et l’opérationnalisation de la Société Nationale de Transport d’Electricité (SONATREL) ;
  • Assistance technique et renforcement des capacités des parties prenantes majeures à savoir l’Agence d’Electrification Rurale (AER), l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité (ARSEL) et le Ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE) ;
  • La mise en place de la composante « Réseau Intelligent » et le renforcement du «supervisory control and data acquisition : SCADA ».